C’est sur la proposition de l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement), que le 8e colloque de l’IWHA (International Water History Association) a été accueilli à Montpellier. Trois jours consacrés à l'histoire de l'eau et des sociétés humaines, et plus particulièrement orientés vers l'étude et la sauvegarde des archives de l'eau (Pierresvives était donc tout naturellement désigné pour accueillir la manifestation), l'histoire de l'irrigation et l'histoire de la coopération sur l'eau. Il faut ici remercier les équipes de l’IRD et des Archives départementales pour l’accueil et le bon déroulement des ces journées.

pierrevives-1
le bâtiment des archives départementales de l'Hérault (architecte Zaha Hadid), inauguré en septembre 2012

vmiguet-2
Vivienne Miguet, directrice des Archives départementales de l'Hérault, lors de sa présentation des fonds consacrés à l'histoire de l'irrigation sur le département



Des contenus denses

Entourant ces 3 jours denses en échanges, 2 visites sur le terrain étaient également programmées, dont une nous intéressait tout particulièrement, sur le site de Montady.

Au cours de ces 3 jours, 119 communications se sont réparties dans 37 ateliers thématiques allant des questions de gouvernance à la celles de la santé, des ressources historiques aux hydrosystèmes, du monde carolingien au lac Baïkal du XXe siècle, de l’histoire de l’irrigation en France à celle des qanats du continent africain… de quoi satisfaire toutes les curiosités, et dans le même temps créer quelques frustrations puisque ne pouvant assister à tout.



Des approches et publics diversifiés

Il ressort de ces interventions et des échanges informels que les chercheurs et scientifiques sont de plus en plus en demande de croiser les approches : sociales, techniques, économiques, territoriales, politiques… Il en ressort également une nécessité de coopération à tous les niveaux et de valorisation envers le public.

Valorisation qui s’est traduite lors du colloque par trois moments publics :

  • une projection-débat autour du film « La folie des hommes » ;
  • une lecture de documents issus des archives départementales de l’Hérault qui prennent vie par la voix de ses agents ;
  • une soirée débat « L’eau raconte la société, la société raconte l’eau », autour des rivières languedociennes, des captages des eaux souterraines au Maroc et des aménagements des eaux dans les Alpes.

Brigitte Lebioda, en charge du projet « eaux et territoires » au sein d’ADELHA est intervenue lors du colloque et de la soirée débat sur l’histoire et les enjeux des systèmes d’irrigation dans les Hautes-Alpes, ainsi que sur le programme d’action mené au sein de la fédération.



retrouver tout le programme du colloque sur le site de l'IRD