Après un siècle de commerce, voici un autre chapitre du grand livre d'histoire de Laragne-Montéglin : "Les digues et canaux... du 13° au 21° siècle".

Réalisé par l'équipe du Service Culture, suite à l'exposition éponyme, cet ouvrage retrace l'arrivée de l'eau, l'histoire des ASA, évoque les canaux du Moulin Bouchard, du verger, l'affaire Moullet contre arrosants, les crues, l'aspersion...

Il est illustré de nombreux documents et photos, et représente une source documentaire et un témoignage indispensable pour tout passionné de Laragne-Montéglin.

Gaẽl Chenard, directeur des Archives Départementales des Hautes-Alpes, et Brigitte Lebioda, chargée du projet « eau et territoire » à la Ligue de l’enseignement des Hautes-Alpes ont accepté de parrainer l'ouvrage.

"Digues et Canaux à Laragne-Montéglin".

  • "Digues et Canaux à Laragne-Montéglin".
  • Editions du Buech - 2013
  • ISBN 978-2-918043-22-5
  • 132 pages
  • 20 euros




Présentation de l'ouvrage :




Auguste Truphème ( Maire de Laragne-Montéglin), Martine Meissimilly (Adjointe au Maire et Présidente de la commission Culture et Patrimoine) et Olivier Dalmon (Directeur des éditions du Buëch).

"Digues et Canaux à Laragne-Montéglin".

"Digues et Canaux à Laragne-Montéglin".



L'eau, une entité

  • Par Brigitte Lebioda
  • Ligue de l’enseignement des Hautes-Alpes
  • Chargée du projet « eau et territoire »

Dans nos territoires ruraux des Hautes-Alpes, l’homme n’aurait pu s’installer et vivre durablement s’il n’avait appris à gérer les ressources en eau.

Nés de la double nécessité de sécuriser l’accès et l’usage de la ressource hydrique, les canaux d’irrigation sont des éléments incontournables de nos paysages : enjeux de territoire autant que de société.

La distribution de l’eau sur le département a toujours résulté de compromis établis selon diverses contraintes : hydrauliques, économiques, agricoles, sociales, écologiques, environnementales, touristiques.

Leur existence et leur gestion sont l’expression de rapports sociaux et culturels qui ont défini certains privilèges d’utilisation résultant d’accords reposant sur des règles plus ou moins explicites.

De là l’émergence des notions d’usage collectif et d’intérêt public. L’absence de garantie quant à la quantité d’eau disponible à un moment donné nécessite de définir entre les différents parties concernées les limites entre l’« appropriation » de la ressource et son partage.

Les canaux sont une illustration de la relation de pouvoirs dans la gestion de l’eau, du fait de la confrontation entre la ressource, forcément limitée, et des usages qui en sont fait.

Ils sont aussi liés étroitement liés aux moulins (à farine, foulon, scierie, production d’électricité…) les uns et les autres pouvant être premiers ou seconds.

Ces différents usages de l’eau, illustrés par le canal du Moulin, le canal Bouchard, celui des Corréards ou encore du 1/8e, ont façonné pour une bonne part tout autant le paysage que les activités économiques et l’organisation de Laragne depuis le Moyen-âge.

Après la manifestation consacrée aux digues et canaux à Laragne-Montéglin en 2011, cet ouvrage, initié par la commission culture et patrimoine de la Mairie de Laragne-Montéglin amène à ne plus considérer les canaux comme de simples outils et objets du patrimoine, à ne plus considérer l’eau comme une simple ressource, mais comme les entités d’un territoire qui rassemblent les usages et les acteurs, dans le temps et dans l’espace, tout autant hier, qu’aujourd’hui et demain.

NB : Adelha - Ligue de l'enseignement des Hautes-Alpes avait participé à l'organisation des journées consacrées aux digues à canaux du Laragnais en 2011 : présentation de l'exposition sur le canal de Ventavon et de la maquette réalisée par l'ASA du canal de Ventavon et intervention sur les enjeux des canaux le 27 septembre 2011.