expo-ventavon_P6Pour être viable, le projet primitif devait être totalement réalisé pour bénéficier à l’ensemble du périmètre. Or, la plus grande partie des terrains souscrits se trouve en fin de parcours de la branche-mère. A partir de 1907 de nouveaux schémas sont étudiés : ils présentent l’avantage de pouvoir fractionner les travaux.

En 1910, un rapport estime qu’un débit de 500 litres serait très largement suffisant pour alimenter le périmètre au-delà du Beynon : de quoi revoir largement le dimensionnement d’origine.

En août 1919 la loi d’achèvement des travaux est enfin votée En aval du Beynon, l’eau sera transportée depuis les canaux usiniers. La partie en amont sera alimentée soit par le canal d’origine, soit par celui de la SFMHD.

L’association créée en 1880 est dissoute par ce même texte de loi, la concession de 2500 l/s dont elle bénéficie depuis 1881 étant reportée sur la future Association syndicale à créer. Celle-ci est constituée le 17 février 1924. Les travaux sont déclarés d’utilité publique en mars 1924 et débutent la même année.

filet-bleu

La question de la capacité du canal continue à poser question. L’ingénieur Simon écrit en mars 1924 : « Le canal, tel que nous le prévoyons, n’aura sa capacité totalement utilisée que dans plusieurs siècles. Serait-il raisonnable d’en compromettre la construction pour vouloir lui accroître la partie de la section qui resterait improductive durant une si longue période ? »

filet-bleu


panneau précédent >>>
panneau suivant >>>
revenir à la présentation de l'exposition >>>