expo-ventavon_P4En 1862, une commission syndicale provisoire est créée par arrêté préfectoral.
En 1863, on atteint à peine les 1700 hectares engagés, au lieu des 3000 attendus : les sommes à engager paraissent trop importantes.
En réponse à la sollicitation des maires des communes concernées, l’Empereur accorde une subvention exceptionnelle en 1869, mais cela ne suffit pas : le monde agricole est prudent. La guerre va tout remettre à plus tard.
L’enquête d’utilité publique, prescrite par ordonnance royale le 18 février 1834, est réalisée en janvier 1875.

Il faudra attendre 1880 pour qu’un arrêté préfectoral autorise la constitution de l’association syndicale, conformément à la loi de 1865 ; le débit autorisé est alors de 2500 litres/seconde/an. Déclarés d’utilité publique en 1881, les travaux commencent en 1883, la branche principale du canal mesurant près de 45 kilomètres.
Les crédits ont été sous-estimés et, en 1888, les travaux du canal sont interrompus à proximité de La Saulce, soit après un tronçon de seulement 14 km de long.
En 1895 une pétition signée par près de 1500 personnes demande un achèvement rapide des travaux, de nouveaux tracés étant validés depuis janvier 1889.

filet-bleu

Lors de l’enquête d’utilité publique de 1875, des syndicats de canaux existant en aval du périmètre s’insurgent et cherchent à faire obstruction à la réalisation du Canal de Ventavon, prétextant qu’ils ne disposeraient plus d’assez d’eau et que cela ruinerait leur agriculture.

filet-bleu

panneau précédent >>>
panneau suivant >>>
revenir à la présentation de l'exposition >>>