expo-ventavon_P13Le passage de l’irrigation gravitaire à l’aspersion permet en moyenne de diviser par 10 la consommation d’eau pour une même culture.
En 20 ans, de 1982 à 2002, le passage à l’aspersion, l’amélioration des techniques et du matériel ainsi qu’une réelle prise en compte de l’enjeu d’une gestion raisonnée de la ressource en eau ont permis de diminuer par deux la consommation tout en augmentant significativement les surfaces exploitées pour l’arboriculture.

La consommation d’eau sur le périmètre du Canal est passée d’une moyenne de 20 millions de m3 à 12 millions.
Cependant, les exploitants agricoles peuvent subir de fortes contraintes lors des périodes d’étiage des cours d’eau. Les modalités d’irrigation sont alors régies par décision préfectorale qui limite les jours et horaires d’arrosage selon les secteurs afin de garantir les débits réservés dans le milieu naturel et d’assurer un accès à l’eau pour tous.
Le dérèglement climatique risque d’accentuer encore dans les années à venir la rareté de la ressource en période estivale d’où la nécessité de continuer à étudier les possibilités de réduction de consommation.

filet-bleu

Depuis juin 2005, les trois stations du sud du secteur – Le Poët, Mison et Sisteron – sont reliées par fibre optique, permettant une vision de la situation en temps réel, ainsi qu’une gestion automatique et plus optimisée des pompes et du réservoir : économies d’eau et d’énergie sont ainsi réalisées.

filet-bleu



panneau précédent >>>
panneau suivant >>>
revenir à la présentation de l'exposition >>>