expo-ventavon_P11Le périmètre nord du canal de Ventavon est encore alimenté gravitairement par la prise d’eau et le canal d’origine pour 49 ha. Il est prévu de les alimenter par aspersion dans les années futures. L’alimentation en eau de ce secteur représente annuellement près de 10 millions de m3 : presque autant que le reste du périmètre, désormais alimenté exclusivement par aspersion.
Ces 3550 ha – dont 2350 dans les Hautes-Alpes et 1200 dans les Alpes de Haute-Provence – sont actuellement approvisionnés par 7 stations de pompage reliées à 8 bassins réservoirs, représentant un volume de 34 800 m3. Ce sont environ 280 kilomètres de canalisations qui amènent l’eau à plus de 5000 parcelles.

L’ASA du Canal de Ventavon bénéficie toujours du transport de 1800 l/s par le canal usinier d’EDF pendant 6 mois de l’année. Pour autant, elle n’utilise pas la totalité de cette eau, économisant au cours des quinze dernières années entre 900 et 1300 l/s selon la pluviométrie enregistrée.
Néanmoins, les économies d’eau étant de plus en plus pressantes, d’autres techniques se mettent en place : micro-jet, goutte à goutte, certains producteurs optant également pour le système de changement de jets en cours de saison.

filet-bleu

Primordiale pour les arboriculteurs la lutte anti-gel mobilise une importante quantité d’eau qui doit être disponible au même moment quelque soit le secteur. Compte tenu des caractéristiques du réseau de distribution, seuls 10 à 15 % du périmètre peuvent être satisfaits : le réseau est construit pour un coefficient d’utilisation de 20 %, alors que la lutte anti-gel nécessite 100 % de la capacité.

filet-bleu

panneau précédent >>>
panneau suivant >>>
revenir à la présentation de l'exposition >>>