L'histoire de ces canaux, c'est aussi l'histoire des hommes qui les ont créés et qu'ils ont fait vivre, l'histoire d'une vallée, d'un village, d'un hameau... parfois un mirage de prospérité qui n'a pas abouti ou qui a vécu... mais aussi un patrimoine et un usage qui perdurent encore au quotidien.

En Valbonnais, deux canaux sont en partie accessibles au public :

  • le canal du Beaumont, construit en 1870, relie la commune de Valjouffrey à celle de Quet-en-Beaumont, soit 39 kms.
  • le canal des Moines, datant du moyen-âge, très discret, part du village du Périer et coule tranquillement vers Valbonnais.


Le festival Les Montagn'arts...

La matinée avait été consacrée à la découverte d'une partie du canal de Beaumont, histoire d'ancrer un peu plus le quotidien dans le paysage.

L'exposition, en accès libre, retraçait l'histoire de ces canaux, mais invitait aussi à découvrir l'utilisation qui en est encore faite de nos jours.

Une table ronde...

La table ronde de l'après-midi abordait deux thématiques principales :

  • les rôles des canaux d'irrigation
  • et leur potentiel en tant qu'outils de valorisation touristique et patrimoniale.

Aprés une introduction sous forme de diaporama commenté par M. Nicollet, Jean Luc Garnier président de l'ASA de Beaumont et Aimé Barret président de l'ASA de la Marsanne, ont présentés la réalité de ces canaux : historique, entretien, gestion administrative, réglementation, évolutions techniques. Ils ont rappelé leur attachement à cet "outil" qui est aussi un vecteur de liens entre les usagers.

Usagers qui étaient précisément nombreux à apporter leurs témoignages et souvenirs, rappelant tous les enjeux liés aux canaux et leurs états : tours d'eau, corvées, mais aussi entre-aide, histoires de village...

Brigitte Lebioda (Adelha - Ligue de l'enseignement des Hautes-Alpes) avait été invitée pour présenter les actions menées sur les Hautes-Alpes dans le cadre du projet "canaux et territoires".

L'occasion de rappeler que si les canaux peuvent être de fabuleux outils pour parler de territoire et sensibiliser à la nécessaire gestion de la ressource en eau, ils sont avant tout, et dès leur origine, des ouvrages mis en oeuvre et entretenus par le milieu agricole.

Leur potentiel touristique ne doit pas faire oublier que leur maintien est du à un usage professionnel toujours en vigueur et que l'aspect bien souvent bucolique qui les accompagne aux yeux des néophytes ne le cède en rien aux impératifs d'entretien et de gestion rigoureuse.

L'occasion aussi de présenter le travail mené sur le département des Hautes-Alpes par ADELHA et notamment du nouveau chantier en cours autour de la valorisation des canaux.

Différents temps de rencontre entre acteurs de tous horizons, programmés par secteurs géographiques, permettent d'échanger autour des enjeux des canaux et les diverses possibilités de les valoriser : aspects touristiques, mais aussi agricoles, économiques, sociaux... sans oublier ceux de la simple connaissance et compréhension du lieu où l'on vit.

L'aprés-midi en images...


Une exposition appréciée et commentée par les "anciens"


Présentation de la table-ronde par le président du Théâtre de la Lune


Françoise Nicollet et les présidents d'ASA


Une assistance à l'écoute ...


...où jeunes et moins jeunes apprécient de pouvoir échanger