A

aqueduc : ouvrage qui permet de faire passer l'eau au-dessus d'un ravin, d'une route... en la maintenant à la même altitude.

ASA : Association Syndicale Autorisée Les ASA sont des associations de propriétaires fonciers regroupés pour mener à bien des actions communes (dont l'irrigation par exemple). Elles ont le statut d'EPCA (établissement public à caractère administratif).

ASL : Association Syndicale Libre. Une ASL peut être transformée en ASA.

ASF : Association Syndicale Forcée. Seul le préfet peut demander la constitution d'une ASF.

B

bâche : métallique, en béton ou en PVC (dans le passé, en bois) ; ouvrage qui fait courir l'eau au-dessus du sol.

branche mère : branche principale distribuant l'eau aux branches secondaires. Elle est reliée directement à la prise d'eau.

branche secondaire : branche en prise sur la branche principale et desservant une partie du périmètre d'irrigation.

C

canal de fuite : rejette l'excédent des eaux non consommées par l'irrigation dans le milieu naturel.

canal principal : voir "branche mère".

canal tête morte : canal -ou branche- transportant l'eau de la prise d'eau à la première vanne de distribution qui régule la quantité d'eau transportée par la branche mère.


D

dégraveur : ouvrage permettant de retenir les éléments les plus lourds (graviers) afin d'éviter leur transport par l'eau. Il est situé proche de la prise d'eau.

dégrilleur : système mécanique chargé de retenir les éléments transportés par l'eau (branchages, feuilles...).

désableur : ouvrage permettant de séparer les éléments les plus fins (sables) de l'eau transportée. Il se situe en aval du dégraveur.

droit d'eau : débit maximum réglementaire qui peut être prélevé par la structure d'irrigation (exprimé en litres/seconde ou m3/heure) ; selon les cas, il peut être limité à une certaine période de l'année (par exemple, du 15 avril au 15 octobre) ou à un volume total annuel.

E

évacuateur de crue : dans un réservoir de stockage de l'eau, système permettant de rejeter l'eau dans le milieu naturel à partir d'un certain niveau de remplissage. Est destiné à éviter les débordements.

F

feeder : conduite sous pression.

filiole : rigole de distribution alimentant une parcelle (irrigation gravitaire).

G

galerie : tunnel creusé dans le terrain pour faire passer l'eau sans avoir à contourner l'obstacle.

I

irrigation gravitaire : c'est le mode d'irrigation le plus ancien. Le transport de l'eau se fait en suivant la pente naturelle du terrain.

irrigation par aspersion : l'eau est amenée sous pression depuis des stations de pompage aux parcelles à irriguer ou dans des réservoirs de stockage temporaire. Elle permet d'amener l'eau à une altitude supérieure à celle de la prise d'eau. Asperseurs, micro-jets... délivrent ensuite l'eau aux végétaux.

L

lutte antigel : irrigation par aspersion des frondaisons des arbres fruitiers (principalement sur les pommiers) pour protéger les bourgeons floraux du gel en les recouvrant d'une pellicule de glace.

M

mansier : autrefois "administrateur" du canal.

martelière : permet de réguler le passage de l'eau pour alimenter une parcelle. La plupart du temps il s'agit d'une plaque métallique placée manuellement en travers d'une rigole.

P

parerie : autrefois association de personnes en charge de la gestion d'un canal.

pariers : autrefois "usagers" du canal.

partiteur : ensemble de vannes qui permet de diriger l'eau vers plusieurs branches secondaires.

périmètre d'irrigation : surface irrigable par un canal. Ce périmètre est défini au moment de la constitution de l'Association Syndicale.

prayer : traditionnellement, personne chargée de la surveillance et de l'entretien du canal. Le prayer pouvait aussi contrôler le bon usage de l'eau par les bénéficiaires (respect des tours d'eau...). On parle aussi de "garde-canal".

prise d'eau : lieu de captage de l'eau. Cette prise peut donner lieu à la construction d'un ouvrage.

R

rôle : document administratif dans lequel sont mentionnées les sommes dues par les adhérents d'un canal selon le volume d'eau consommé à  l'année.

S

siphon : ouvrage qui permet de faire passer l'eau d'un bord à l'autre d'un ravin, ou sous une voie, en suivant un profil en U.

T

tour d'eau : période de la semaine et durée pendant lesquelles chaque bénéficiaire peut utiliser la quantité d'eau nécessaire à l'arrosage de ses terres.

V

vanne : permet de réguler le passage de l'eau vers plusieurs parcelles. Le maniement se fait souvent à la main, mais l'ouvrage fait appel à un système d'engrenage plus ou moins complexe.

vanne de décharge : ouvrage à proximité de la prise d'eau, ou au niveau d'un aqueduc, permettant d'évacuer l'eau en excédent - ou trop chargée en limons - dans un cours d'eau.