C'est en fin d'année 2006 que Mmes Nivou et Lebrun, professeur de physique et documentaliste du collège, souhaitant répondre à l'appel 'L'eau dans tous ses états" du Conseil Général des Hautes-Alpes, contactent ADELHA pour travailler autour des canaux d'irrigation.

Brigitte Lebioda, responsable d'un projet de valorisation des canaux au sein du secteur environnement-développement durable à la fédération de la Ligue de l'enseignement a proposé de programmer cette découverte en plusieurs étapes, associant intervention en salle et sorties sur le terrain.

Une projection en salle...

C'est tout d'abord une projection en salle pour découvrir l'historique et les principes de fonctionnement des canaux ainsi que les particularités des différents types d'irrigation, qui a été proposée.

L'occasion d'aborder quelques canaux emblématiques du département, mais aussi, grâce à un repérage effectué spécifiquement pour cette occasion, une incursion autour de canaux du Laragnais et du Sisteronnais.

Une première sortie au mois de mars...

La première sortie s'est effectuée au mois de mars en compagnie de M Claude Reynaud et de son fils, responsables du CC2B (Carrefour Céans Buêch Blaisance, qui regroupe la gestion de 8 ASA et ASL de canaux d'irrigation pour 950 ha couverts).

La première sortie, programmée le 12 mars 2007, a permis de passer du milieu du 19e siècle avec la découverte de vestiges du canal de Méreuil-Trescléoux au 21e avec la visite de l'actuelle station de pompage du Riou qui assure l'irrigation par aspersion du secteur depuis 1991.

Marc Michel, maire de Lagrand et passionné d'histoire locale, a ensuite emmené le groupe d'élèves à l'aqueduc de l'ancien canal de Saléon, abandonné en 1972.

Actuellement en cours de restauration, cet ouvrage d'art de 1858, représente, avec ses 8 arches, un bel exemple du travail effectué à l'époque et de l'importance qu'avait déjà une gestion concertée et efficace de la ressource en eau.

Une seconde sortie au mois de mai...

La seconde sortie s'est déroulée le 29 mai sur le périmètre irrigué par l'ASA du Canal de Ventavon, soit plus de 3500 ha, de Lettret à Sisteron.

Du tracé d'origine, il ne reste qu'une petite partie encore en service sur le nord du périmètre ; la plus grande partie de l'eau utilisée étant aujourd'hui transportée par le canal usinier d'EDF et pompée par 7 stations réparties entre Lardier et Sisteron.

Brigitte Lebioda a retracé l'historique du Canal de 1763 à nos jours en faisant découvrir une partie de son ancien tracé sur le secteur des Empeygnées, où siphon et bâche béton témoignent encore de l'irrigation gravitaire qui a perduré jusque dans les années 1960.

Le petit groupe a ensuite rejoint Pascal Dusserre, technicien de l'ASA du Canal de Ventavon, à la station de pompage de Monétier-Allemont afin qu'il apporte des précisions sur le fonctionnement des stations de pompage. L'occasion aussi d'aborder la question de la qualité de l'eau destinée à l'irrigation et de la mise en place par l'ASA, d'un système de filtre spécifique afin d'éliminer au maximum les particules transportées.

Après un détour par l'ancienne usine hydroélectrique d'EDF au Beynon elle aussi liée à l'histoire de l'ASA de Ventavon entre 1908 et 1974, la sortie s'est terminée à la station du Poêt où les élèves ont pu découvrir les toutes dernières améliorations apportées à la surveillance du bon fonctionnement des équipements du secteur avec l'installation, en 2005, un système de gestion des stations et réservoirs afin d'améliorer encore la gestion de cette ressource de plus en plus convoitée.


  • Divers documents pédagogiques et de travail on été fournis aux enseignants pour continuer le travail en classe.
  • Le résultat des travaux produits à la suite de ces interventions a été présenté le 22 juin 2007 au collège.